Formation PTI protection travailleur isolé

La mission d'un dispositif d'alarme du travailleur isolé (DATI) est de transmettre une alarme correspondant à une situation jugée critique par un travailleur isolé vers une personne ou une structure chargée de déclencher les secours

Selon le Code du travail, le travail isolé est réalisé par un salarié qui travaille seul, sans aucun contact physique ni psychique, avec un autre opérateur durant un laps de temps assez long. Un CDI ou un CDD lie le travailleur isolé à son employeur qui est dans l’obligation de prendre des mesures indispensables pour la sécurité et la protection de son salarié, aussi bien physiquement que mentalement (confère l’article L.4121-1 du Code de travail).

Cela implique le recours aux dispositifs permettant de surveiller directement ou indirectement tout travailleur isolé. De plus, des équipements de protections individuelles doivent être fournis, dont les dispositifs de PTI pour la sécurité des travailleurs isolés ainsi que les dispositifs d’alarme dédiés. Les professionnels de la sécurité et de la protection proposent, entre autres, des dispositifs adaptés aux travailleurs sédentaires et aux travailleurs itinérants.

Tout public

Durée : 3h00

Intra-entreprise Inter-entreprise

Présentation

Compétences développées

  • Assurer la sécurité de vos salariés avec les PTI
  • Prévenez les risques psychosociaux
  • Limitez les coûts liés aux accidents du travail
  • Optez pour un dispositif conforme à la réglementation en vigueur
  • Rappel des règles de sécurité essentiel lié au secteur
  • Réaliser une évaluation des risques

Formateur

Professionnel-expert en prévention et en sécurité.

Public concerné

Secteur de l’artisanat, des petits commerces, des métiers manuels, itinérants ou de services à la personne augmentent le risque d’accident, chute, stress, agression ou perte de connaissance.

Prérequis

Aucun prérequis n’est nécessaire.

Organisation

Effectif : De 1 à 12 apprenants

Lieu de formation : Directement dans votre établissement en cas de formation intra-entreprise. Nous privilégions cette méthode pour adapter la formation à l’établissement.

Pédagogie

Apports théoriques sur l’importance de la prévention
Démonstration du formateur sur les principes généraux de manutention
Application sur les postes de travail

Evaluation

Evaluation de manière sommative durant les exercices pratiques.

Attribution finale

Certificat d’assiduité et de réalisation de la formation en sécurité

Programme

Appareil de protection des travailleurs isolés

1. Touche SOS dédiée et sécurisée

En cas d’urgence, déclenchez une alerte en appuyant sur la touche SOS dédiée.

2. Détection automatique

Perte de verticalité ou d’immobilité

Peut être équipé d’un module GPS et/ou radio permettant la localisation du porteur sous réserve de couverture GPS

3. Le dispositif d’alarme pour travailleur isolé

Peut être équipé d’un module GPS et/ou radio permettant la localisation du porteur sous réserve de couverture GPS

4. Robuste et efficace

Etanche et résistant aux chocs (IP 67), il est utilisable en toutes circonstances y compris en environnement ATEX. Il est pratique par son écran de contrôle intégré.

40%

Théorique

1h15
60%

Pratique

1h45
Agréments

Organisme de formation enregistré auprès de la DIRECCTE sous le numéro 82 69 10978 69. Habilité pour la prise en charge des formations auprès des OPCO

Agrément Datadock
Qualiopi certifié

Organisation

Matériel apporté à chaque formation

Un bouton SOS, facilement accessible, permet à l’agent de signaler une situation de détresse à ses exploitants
qui sont notifiés en temps réel, tout comme pour une détection de chute.

Support de formation

Support de projection, PowerPoint projetée alternant vidéo et diapositives sur la conduite à tenir, illustration claires et synthétiques facilitant la compréhension et la mémorisation.

Livret de formation

Remise d’un fascicule qui reprend l’intégralité de la formation. Les diapositives issues du support projeté sont reprises dans le livret de formation.

Complément d'information

Aucun recyclage nécessaire pour cette formation.

Article R4543-19 du code du travail

Un travailleur isolé doit pouvoir signaler toute situation de détresse et être secouru dans les meilleurs délais.

Article R252 du 13 juin 1984

Tout salarié doit faire l’objet d’une surveillance directe ou indirecte de jour et de nuit

L’article L4121-1 du code du travail indique :

L’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Ces mesures comprennent des actions de prévention des risques professionnels et de la pénibilité au travail, des actions d’information et de formation, la mise en place d’une organisation et des moyens adaptés. L’employeur veille à l’adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l’amélioration des situations existantes.

Cette formation vous intéresse ?

Excellent organisme de formation, très sérieux et professionnel.Merci à toute l'équipe D'ALERTIS.

Aïmed Nefzi Avatar
Aïmed Nefzi
14/06/21

Ravie de retrouver des pratiques corresponsantes aux miennes

audrey dewerdt Avatar
audrey dewerdt
14/06/21

Une formation incendie très intéressante et adaptée à notre domaine professionnel. Une partie pratique instructive de mise en situation.

Jennifer SALOMON Avatar
Jennifer SALOMON
12/06/21

Foire Aux Questions

La Protection du travailleur isolé (PTI) est indissociable du Dispositif d’alarme pour travailleur isolé (DATI). Ces termes se rapportent en effet aux appareils qui permettent au travailleur d’alerter les services de secours en cas d’accident. Il s’agit notamment des alarmes déclenchées volontairement et des alarmes automatiques. Ces dernières intègrent plusieurs fonctionnalités, dont la détection de la perte de mobilité, d’action ou de verticalité de l’opérateur. Bref, elles envoient un signal au centre de contrôle dès qu’un dysfonctionnement se produit. Dans le souci de préserver les travailleurs isolés, l’INRS (Institut national de recherche et de sécurité) élabore des mesures relatives à l’environnement des opérateurs qui doivent travailler seuls. Une diminution de la durée du travail isolé est aussi envisagée. Enfin, l’INRS veille aussi à ce que ces employés disposent du meilleur équipement de sécurité possible.

Travailler seul, dans un environnement isolé, voire hostile, requiert une évaluation des risques au préalable. L’employeur se doit ainsi d’entamer des démarches de prévention, organiser le travail et former ses travailleurs pour limiter les risques d’accident. Généralement, le travailleur isolé n’est ni vu ni entendu directement. De plus, il se retrouve souvent dans un endroit où la probabilité de visite est relativement faible. Attention, l’isolement n’est pas que physique, elle peut aussi être psychique et le travailleur doit y être préparé. Les nouveaux embauchés doivent donc suivre des formations et être informés sur les contraintes de leur métier. De même, tout travailleur doit être préparé aux situations de travail isolé ponctuelles en cas d’absence de leur collègue.

Le travailleur isolé est conscient des risques qu’il encourt. Il peut s’agir de risques de nature médicale comme les pathologies brusques, les crises d’angoisse ou d’épilepsie. Ceux qui sont sujets aux maladies cardiaques, les diabétiques et ceux qui souffrent de vertiges doivent être surveillés de très près. Les risques encourus par le travailleur isolé peuvent aussi être de nature psychologique. Les cas d’abandon de poste, de frustration, de sentiment d’abandon sont à craindre. En outre, les risques relatifs à la violence externe ne doivent pas être pris à la légère. Il s’agit entre autres des agressions verbales, physiques, voire psychologiques. Ce genre de violence a des répercussions sur la santé physique ou psychique des travailleurs.

Certes, les travailleurs isolés sont des professionnels, néanmoins, ils ne sont jamais à l’abri d’un malaise, d’une chute voire d’un accident, d’où l’importance des dispositifs PTI et DATI. La technologie est ainsi sollicitée pour que l’opérateur qui travaille sans assistance et dans un lieu isolé puisse alerter les secours. Pour ce faire, il n’aura qu’à déclencher l’alerte par une simple pression sur un bouton d’urgence. Mieux encore, les dispositifs d’alarme pour travailleur isolé peuvent s’enclencher automatiquement si le travailleur est pris d’un malaise ou chute brutalement. Les appareils de sécurité sont en effet équipés d’un détecteur de perte de verticalité. L’alerte est ainsi envoyée au centre d’appel d’urgence qui envoie les personnels de la santé sur le lieu grâce à la géolocalisation. Le centre d’appels est joignable 24 h / 24 et 7 j / 7. Une chaîne d’actions efficace permet ainsi de contrôler et de protéger les travailleurs isolés.

Le choix du dispositif de protection du travailleur isolé ou du dispositif d’alarme pour travailleur isolé repose sur plusieurs critères. En effet, il est important de déterminer si l’opérateur est un sédentaire ou un itinérant. La zone géographique de protection mais également la localisation doivent aussi être prises en compte. Le travailleur aura-t-il besoin de communiquer ? Quelles sont les conditions d’utilisation du dispositif ? Ce dernier sera-t-il plutôt une contrainte pour le travailleur ? Enfin, de quel budget dispose l’entreprise pour la prise des mesures de protections de ses travailleurs ?