Formation risques liés au bruit

connaitre le niveau sonore en décibel dans son entreprise pour limiter le risque de stress ou de TMS

Le bruit au travail, quand on y est exposé à un niveau et à une durée plus élevés que la moyenne, a une conséquence direct sur la qualité de vie. Troubles de l’audition (surdité progressive, acouphènes) du sommeil, stress, augmentation des troubles cardiovasculaires etc. sont des symptômes pouvant être provoqués par une exposition au bruit ou aux nuisances sonores d’un espace de travail bruyant. L’analyse du lieu de travail, l’identification des risques et des mesures à mettre en place pour diminuer les risques liés au bruit sont des actions que cette formation bruit au travail vous permettra de réaliser.

Les protecteurs auditifs sont portés en moyenne entre 36% et 40% du temps d’exposition au bruit (tableau II, étude de Stephanie C. Griffin), soit entre 2h53 et 3h12 sur une journée de 8h00 de travail. Comment y remédier ? L’étude du Département des Sciences de la Santé Environnementale et Professionnelle a démontré que les salariés formés adoptent les bons gestes et portent leurs protecteurs auditifs 100% du temps passé au bruit.

Engagement Qualité : Conforme au référentiel QUALIOPI et DATADOCK

Tout public

Durée : 3h00

Intra-entreprise Inter-entreprise

Présentation

Compétences développées

  • Connaître les risques sur la santé liés au travail dans un espace bruyant
  • Identifier les enjeux liés à l’exposition aux nuisances sonores spécifiques à son environnement professionnel
  • Prendre conscience des niveaux sonores et de l’importance des moyens de protection
  • Appréhender les moyens de prévention : de la protection collective à la protection individuelle et de la nécessité de respecter les consignes de protection

Formateur

Ergonome depuis plus de 15 ans expert en prévention et en sécurité professionnelle.

Public concerné

S’adresse aux entreprises, aux associations et administrations qui souhaitent former et sensibiliser les personnels au risques liés au bruit au travail dans le secteur tertiaire.

Prérequis

Cette formation ne nécessite aucun prérequis.

Organisation

Effectif : De 1 à 12 apprenants

Lieu de formation : Directement dans votre établissement en cas de formation intra-entreprise. Nous privilégions cette méthode pour adapter la formation à l’établissement.

Pédagogie

Echanges interactifs
Démonstration de matériels de protection

Evaluation

Evaluation sommative tout au long de la formation.

Attribution finale

Attestation de formation et d’assiduité. Notification sur le registre de sécurité.

Programme

Introduction à la formation bruit au travail : notions générales sur la sécurité des salariés

  • Qu’est ce que le bruit selon l’AFNOR
  • Comment le son peut-il être transformé en message nerveux ?
  • S’informer sur le niveau de bruit et qualité de la vie au travail
  • Tour de table sur les situations d’exposition des participants

Identifier les risques et effets des nuisances liées à l’exposition prolongée au bruit sur la santé

  • Evaluer les effets sur les organes de l’ouïe (effets auditifs):
    • Fatigue auditive
    • Risque de surdité (altération des cellules auditives)
  • Evaluer les effets sur l’organisme en général (effets extra auditifs)
    • Stress ou autres troubles et pathologies nuisibles à la santé et à l’efficacité dans son travail
    • Incidences sur le système nerveux central (troubles du sommeil, perte d’attention et de concentration?)
    • Incidences sur le système neurovégétatif (pression artérielle, fréquence cardiaque, système digestif..)
    • Incidences sur le psychisme (concentration, nervosité, agressivité?)

Mettre en place une démarche de prévention des risques liés au bruit

  • Que peut-on attendre des équipements de protection en termes de confort et de santé
  • Rappel des équipements individuels de protection existants dans l’entreprise
  • Prendre connaissance des consignes à respecter pour que ces équipements remplissent bien leur rôle de protection
  • Focus sur la nécessaire « remontée d’informations » de la part des opérateurs

Construire sa boite à outils et ses plans d’action pour diminuer le bruit au travail

  • Mettre en place une évaluation des risques professionnels
  • Assurer la réduction du bruit à la source
  • Mettre en place une action sur la propagation du bruit
  • Assurer l’utilisation de protection individuelle
50%

Théorique

50%

Pratique

Agréments

Organisme de formation enregistré auprès de la DIRECCTE sous le numéro 82 69 10978 69. Habilité pour la prise en charge des formations auprès des OPCO

Agrément Datadock
Qualiopi certifié

Organisation

Matériel apporté à chaque formation

  • EPI équipement de protection individuel
  • Matériel de mise en situation
  • Matériel de démonstration

Support de formation

Support de projection, PowerPoint projetée alternant vidéo et diapositives sur la conduite à tenir, illustration claires et synthétiques facilitant la compréhension et la mémorisation.

Livret de formation

Remise d’un fascicule qui reprend l’intégralité de la formation. Les diapositives issues du support projeté sont reprises dans le livret de formation.

Complément d'information

Aucun recyclage nécessaire.

Article R4436-1

Lorsque l’évaluation des risques fait apparaître que des travailleurs sont exposés sur leur lieu de travail à un niveau sonore égal ou supérieur aux valeurs d’exposition inférieures, définies au 3° de l’article R. 4431-2, l’employeur veille à ce que ces travailleurs reçoivent des informations et une formation en rapport avec les résultats de l’évaluation des risques et avec le concours du service de santé au travail.

Ces informations et cette formation portent, notamment, sur :

  1. La nature de ce type de risque ;
  2. Les mesures prises en application des chapitres IV et V, et, en cas de dépassement des valeurs limites d’exposition, de l’article R. 4434-6 en vue de supprimer ou de réduire au minimum les risques résultant de l’exposition au bruit, y compris les circonstances dans lesquelles les mesures s’appliquent ;
  3. Les valeurs limites d’exposition et les valeurs d’exposition déclenchant l’action de prévention fixées au chapitre premier ;
  4. Les résultats des évaluations et des mesurages du bruit réalisés en application du chapitre III, accompagnés d’une explication relative à leur signification et aux risques potentiels ;
  5. L’utilisation correcte des protecteurs auditifs individuels ;
  6. L’utilité et la façon de dépister et de signaler des symptômes d’altération de l’ouïe ;
  7. Les conditions dans lesquelles les travailleurs ont droit à une surveillance médicale renforcée ;
  8. Les pratiques professionnelles sûres, afin de réduire au minimum l’exposition au bruit.

Cette formation vous intéresse ?

Excellent organisme de formation, très sérieux et professionnel.Merci à toute l'équipe D'ALERTIS.

Aïmed Nefzi Avatar
Aïmed Nefzi
14/06/21

Ravie de retrouver des pratiques corresponsantes aux miennes

audrey dewerdt Avatar
audrey dewerdt
14/06/21

Une formation incendie très intéressante et adaptée à notre domaine professionnel. Une partie pratique instructive de mise en situation.

Jennifer SALOMON Avatar
Jennifer SALOMON
12/06/21

Foire Aux Questions

Lorsque vous formez vos salariés aux risques liés au bruit, vous les impliquer et leur faites prendre conscience qu’ils s’exposent quotidiennement à un danger invisible. Ils deviennent acteurs de leur santé auditive et adoptent les bons comportements : porter ses protecteurs auditifs tout le temps d’exposition, ne pas les retirer pour communiquer…

Les protecteurs auditifs sont mieux portés, le risque de surdité professionnelle diminue.

La surdité professionnelle est une surdité de perception liée à une exposition sonore dans le cadre d’une activité professionnelle. Elle se caractérise par une diminution de l’acuité auditive : la transmission du son s’effectue correctement mais la perception (analyse) est défectueuse. Elle correspond à la destruction des cellules ciliées.

Pour être reconnue en tant que maladie professionnelle, la surdité doit répondre à différents critères tels que durée de l’exposition, délais, métier etc. détaillés dans le tableau N°42. En 2014, plus de 800 cas de surdités professionnelles ont été reconnus.

Pour une entreprise le coût direct moyen pour une surdité professionnelle est de 94 000€. (Source : Assurance Maladie, Nov. 2009).

Si la surdité est reconnue maladie professionnelle, l’entreprise est responsable.

En termes de sécurité et de prévention, l’employeur a une obligation de résultat. Si un salarié est reconnu sourd à cause de son activité professionnelle mais que l’employeur a mis à sa disposition des supports de prévention des risques et des équipements de protection individuels (EPI) contre le bruit, la justice tiendra compte de ces éléments.