Quels sont les niveaux d’accès d’un SSI ?

Le SSI de catégorie 4 (par exemple en EHPAD ou un centre hospitalier) dispose d’un Système de détection Incendie (SDI qui collecte les informations) et d’un SMSI (pour mettre en route certaines fonctions de sécurité comme la fermeture des portes coupe-feux, le désenfumage, arrêts techniques, etc.)

les niveau d'accès du système de sécurité incendie
quels sont les niveaux d’accès du SSI?

Une fois la levée de doute effectuée, le personnel doit remettre en fonction l’établissement afin de faire cesser les opérations de sécurité comme le verrouillage des portes, le fonctionnement des ascenseurs (non-stop ascenseur), arrêt du désenfumage, remise en service des clapets coupe-feu, etc.)

Pour cela, le personnel se rend au Système de Sécurité Incendie, et après s’être assuré de l’absence de danger (levée de doutes), ils doivent réarmer la centrale incendie. Attention, si le déclenchement a lieu à l’issue de l’utilisation d’un déclencheur manuel (ZDM), celui-ci devra être réarmé avec la clé de réarmement. Si lla détection a eu lieu à la suite de fumées, le personnel devra réaliser le désenfumage.

Le personnel devra réarmer à la fois le SDI et le SMSI. Pour cela, ils vont appliquer le protocole généralement affiché sur le SSI et rentrer un code ou une procédure. En fonction de l’autorité de la personne, cette fonction donne certains niveaux.

Les niveaux d’accès au SSI

Il existe 5 niveaux de réarmement du SSI:

  • centrale incendie Système de sécurité incendie
    Réarmement du SSI

    Niveau 0 : tout public. Accès possible à la signalisation ou à certaines commandes dont l’action ne risque pas de compromettre la sécurité: ouverture d’un ou plusieurs exutoires de désenfumage, action sur un boîtier à bris de glace mis à disposition de toute personne, sans restriction d’accès.

  • Niveau 1 : personnes ayant une fonction de surveillance générale. Généralement, le SSI en veille est en niveau 1. il s’agit d’un niveau de fonctionnement.
  • Niveau 2 : personnes ayant une responsabilité particulière de sécurité. ce niveau est nécessaire afin de réarmer la centrale incendie. Il s’agit d’un code à chiffre ou d’une combinaison de lettres. ( par exemple AB – A – B -B -A -AB). Le plus souvent un voyant s’allume lorsque le salarié a réussi à entrer la centrale en niveau 2. Toute action nécessite forcement une vérification. Si la centrale disposant de cette fonction n’allume pas en fixe niveau 2, c’est que la personne a mal tapé le code ou a été trop rapide dans la procédure. L’opérateur doit être formée et informé à l’utilisation du SSI et sur les risques de réarmer sans avoir effectué une levée de doutes. Les opérations effectuées à ce niveau sont susceptibles de modifier les états du
    système. Elles ne peuvent être exécutées que si le manipulateur suit une procédure particulière nécessitant un dispositif d’accès spécifique
  • niveau 3 du réarment du SSI
    Réarmement déclencheur manuel

    Niveau 3 : personnes habilitées à la maintenance du SSI. Généralement, le technicien de l’entreprise dispose du niveau 3. Il permet d’inhiber une zone complète, certains détecteurs de fumées (ZDA) ou des déclencheurs manuels (ZDM). Par exemple, si une entreprise doit réaliser des travaux dans une chambre pour y faire de la poussière (ponçage), le technicien de l’établissement peut protéger le détecteur de fumée et faire cesser son fonctionnement afin de ne pas avoir de déclenchements intempestifs. De même pour un déclencheur manuel cassé qui nécessite un remplacement total ou un détecteur de fumée qui aurait été arraché par un résident. Dans ce cas le technicien demande à la centrale de ne pas tenir compte de l’information du DM ou DA. Cet accès de niveau 3 permet à toute personne chargée d’effectuer les mises en service et les opérations de maintenance technique telles que prévues  par le constructeur. Il est nécessaire d’utiliser un outil standard ou non (tournevis, clé, code, etc.).
    En ce qui concerne le matériel, ce niveau permet de procéder aux opérations de  vérification et de mesure afin de s’assurer du bon fonctionnement et de remplacer les éléments dont l’interchangeabilité est prévue.
    En ce qui concerne le programme éventuel, ce niveau permet de changer des paramètres dont la modification a été prévue à la conception

  • Niveau 4 : personnes habilitées par le constructeur à effectuer des modifications au SSI. Généralement, seuls les techniciens ayant installés la centrale incendie ou les techniciens de maintenance disposent de ce code. En cas de changement de société de maintenance, il peut être compliqué à la nouvelle entreprise de réaliser les opérations de maintenance sans ce code.

En général, le bloc du Système de sécurité incendie se trouve dans un PC de sécurité, ou à l’accueil. Le respect des règles d’exploitation et de maintenance d’un système de sécurité incendie (SSI) doit permettre de conserver dans le temps les spécifications figurant
dans le dossier d’identité tel que défini dans la norme NF S 61-932.