Quel est le contenu de la formation SST ?

Promu par la branche accident de l’assurance maladie et de l’INRS (Institut National de la Recherche et de la Sécurité), la formation SST ou sauveteur secouriste du travail a 2 objectifs:

  • La prévention des risques professionnels
  • Les gestes de premiers secours en cas d’accident.

 

La partie prévention des risques professionnelles concerne 4 sous compétences:

  • Identifier le cadre juridique du rôle du SST: rappeler les obligations de l’employeur, les obligations des salariés, la protection du citoyen sauveteur et la prise en charge des accidents du travail. les articles des codes inhérents à l’intervention du SST.
  • Délimiter son champ d’intervention en matière de secours: les limitation du SST: dans le temps, dans les moyens et dans l’entreprise (espace)
  • S’approprier les enjeux de la prévention pour en situer l’importance dans son entreprise: les notions de bases en prévention, les accidents du travail, les maladies professionnelles, la sinistralité, les enjeux de la prévention: économique, juridique, sociaux et humains, les 9 principes généraux de prévention.
  • Se positionner comme un des acteurs de la prévention dans son entreprise: le rôle du SST avant, pendant et après un accident du travail, les acteurs de prévention interne et externes à l’entreprise et les moyens / limites d’action du SST: les outils à disposition pour faire remonter une information selon la hiérarchie.
  • Repérer des dangers et informer les personnes qui pourraient y être exposées: la méthode d’analyse d’une situation dangereuse (ITAMAMI, OTHU), l’identification d’un danger, d’une personne exposée et d’une situation dangereuse, la notion de danger grave et imminent
  • Déterminer des risques et leurs dommages potentiels: la notion de risque, d’évènement déclencheur et de dommage potentiel
  • Supprimer ou à défaut réduire les risques sur lesquels il est possible d’agir directement: concerne la hiérarchisation des actions de prévention ou de protection à mettre en place lors de la découverte d’une situation dangereuse en fonction des 9 principes généraux de prévention
  • Transmettre aux personnes en charge de la prévention les éléments liés à toute situation dangereuse repérée: en fonction des outils mis à disposition dans l’entreprise, le SST doit faire remonter l’existence d’une situation dangereuse.
  • Proposer, si possible, des pistes d’amélioration: le SST peut devenir une personne ressource pour améliorer la prévention et si nécessaire, mettre à jour le document unique.

 

Pour la partie secourir, le SST soit, selon la nature de l’accident et le nombre de victime:

  • Protéger
  • Examiner
  • Faire Alerter
  • et Secourir

 

Protéger

Observez attentivement la situation d’accident. En effet, un gaz toxique, une électrisation peut être à l’origine de l’accident. Si le SST intervient directement sur la victime sans analyser la situation, il risque d’y avoir 2 victimes ou un sur-accident.
Il existe 3 situations de protection :
  • le danger est contrôlable : il suffit de supprimer le danger (coupure électrique, enlever source de chaleur, etc.
  • le danger est non contrôlable et la victime peut-être dégagée : il faut effectuer un dégagement d’urgence
  • le danger est non-contrôlable et la zone d’accident n’est pas accessible : il faut baliser la zone à risque afin d’éviter le sur-accident
Formation SST protéger Alertis

L’examen de la victime

Avant d’alerter les secours, il est impératif d’observer la victime. Certaines circonstances nécessite un examen de la victime.

  • La victime saigne t-elle? Dans l’affirmatif, il faudra stopper l’hémorragie avant d’appeler les secours.
  • La victime étouffe t-elle? Si oui, des méthodes de désobstructions seront nécessaire avant d’alerter.
  • La victime est t-elle conscience et respire t-elle? Pour éviter une accumulation de salive dans la bouche, que la langue obstrue les voies aériennes ou qu’au cas ou la victime vomisse, que les sécrétions aillent dans les poumons, il sera impératif de mettre la victime sur le coté (en position latérale de sécurité)
  • La victime est inconsciente et ne respire pas? Avant d’alerter, un examen de la victime est nécessaire pour que les Sapeurs Pompiers et le SAMU interviennent le plus rapidement possible. Le plus possible, un défibrillateur doit être utilisé.
formation SST arrêt cardiaque
examiner une victime SST

Faire Alerter

Qui alerter ?

  • Pour tout problème d’incendie, d’urgence vitale, d’accident de circulation : composez le 18 pour les Pompiers
  • Pour tout problème médical : contacter le SAMU en composant le 15
  • Pour tout problème de sécurité ou d’ordre public : composez le 17 pour la police ou gendarmerie.
  • Pour toute urgence sociale : contactez le SAMU social en composant le 115

Pour la partie secourir, un apprentissage spécifique sera dispensé par un formateur SST.
ALERTIS dispose de l’agrément de l’INRS pour dispenser les formations sauveteur secouriste du travail.

Secourir

  • La victime saigne abondamment.
  • La victime s’étouffe.
  • La victime se plaint d’un malaise.
  • La victime se plaint de brûlures.
  • La victime se plaint d’une douleur empêchant certains mouvements.
  • La victime se plaint d’une plaie qui ne saigne pas abondamment.
  • La victime ne répond pas mais elle respire.
  • La victime ne répond pas et ne respire pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *