Comment définir une zone ATEX ?

Les zones ATEX sont normalisées en fonction de leur niveau de dangerosité. L’ employeur qui doit diviser le lieu de travail selon les zones ATEX fait appel à un intervenant compétent qui réalisera un « zonage » en regardant s’il y a présence d’atmosphère explosive, ou non. 

Les emplacements ATEX doivent être subdivisés en zones : 0, 1 ou 2 pour les gaz et vapeurs ; 20, 21 ou 22 pour les poussières. Les zones ATEX sont divisées en groupes en fonction du type de zone ATEX et de la probabilité de présence d’une atmosphère ATEX.

Les zones ATEX sont classées dans des groupes définis selon le type de zone ATEX, et la probabilité de présence d’atmosphère ATEX. Réaliser un zonage ATEX a pour but de définir les risques puis les solutions adaptées,notamment le matériel (électrique ou non électrique) à utiliser sur chaque type de zone. Il est important de noter qu’un appareil certifié pour zone 0 peut être utilisé pour les zones 1 et 2, un appareil certifié pour zone 20 peut être utilisé pour les zones 21 et 22. A l’inverse, un appareil certifié pour zone 2 ne pourra pas être utilisé en zones 1 et 0, ainsi qu’un appareil certifié pour zone 21 ne pourra pas être utilisé en zone 20.