Conséquences humaines

Formation incendie et évacuation EHPAD etablissement de soins type J et U alertisLe risque de brûlures : la température des phénomènes thermiques engendrent des risques de brûlures très élevés.

Il est nécessaire de rappeler les conduites à tenir face à une brûlure lors des formations incendie :

  • brûlure thermique : refroidir à l’eau le plus tôt possible (pas de corps gras, etc.)
  • brûlure chimique : arroser immédiatement
  • brûlure électrique : couper l’électricité et faire l’alerte (recherche des points d’entrée et de sortie)
  • brûlure par ingestion : ne pas faire vomir, contacter le 15 et mettre au repos (pas de pain etc.)
  • brûlure par inhalation : mettre au repose et contacter le 15

Le risques d’asphyxie : Les fumées dégagées par les incendies peuvent provoquer des comas irréversibles ou une mort instantanée. Le risque de monoxyde de carbone peut accentuer ce phénomène d’asphyxie.

Conséquences financières

Formation SSI Système de Sécurité Incendie alertisLes conséquences financières, pour le salarié qui peut perdre son emploi et pour le chef d’entreprise : ce dernier en assume quasiment toutes les conséquences financières (indemnisation des victimes, remplacement du matériel, reconstruction des locaux, arrêt de la production…). On déplore généralement de gros dégâts (fermeture plus ou moins longue de l’entreprise) auxquels vient s’ajouter une perte d’exploitation plus ou moins grave : perte de données informatiques n’ayant pas été copiées, destruction des stocks et des outils de production, sous-traitants se tournant vers d’autres clients, dégradation de l’image de marque…
Les conséquences d’un incendie pour l’entreprise sont souvent économiquement irrémédiables : dans près de 70% des sinistres, l’entreprise disparaît et le personnel se retrouve au chômage.

La fumée tue plus que les flammes

Les incendies provoquent un nombre limité de morts et de brûlés. Les victimes d’un incendie meurent le plus souvent asphyxiées ou intoxiquées par les fumées :

  • L’asphyxie est liée au manque d’oxygène dans l’air : lors d’un incendie, le taux d’oxygène, normalement d’environ 21 %, diminue rapidement,
  • L’intoxication est due aux produits de combustion : le monoxyde de carbone (CO), inodore et non décelable, reste le toxique principal,
  • La température peut rapidement dépasser les 100°.

De plus, l’opacité des fumées gêne l’évacuation des occupants (perte des points de repère) et rend plus difficile l’intervention des secours.
Pour toutes ces raisons, la réglementation française en matière de lutte contre l’incendie est axée sur l’évacuation des personnes et le désenfumage.