Comment faire un garrot?

Centre Tous nos dossiers Comment faire un garrot? Posté le 24 janvier 2019 dans Formation SST Sauveteur Secouriste du Travail par Cyrille Gagnaire.

formation SST pose du garrot

La recommandation issue du consensus de la science de 2015 (ILCOR), concernant l’utilisation du garrot précise :
Devant une victime qui présente une hémorragie externe de membre pour laquelle la compression manuelle avec ou sans pansement compressif est impossible ou inefficace (saignement abondant persistant), le secouriste doit réaliser un garrot tourniquet.
Aucune étude comparative n’existe ou ne mentionne le fait qu’un garrot réalisé à la racine du membre soit plus efficace qu’un garrot réalisé au-dessus de la plaie, même si celui-ci est placé sur un segment de membre à deux os.
En effet, le mécanisme de l’efficacité d’un garrot n’est pas d’écraser une artère sur un os, mais bien d’élever la pression sous le garrot pour entraîner une contre-pression qui arrête l’écoulement du sang dans l’ensemble des vaisseaux du membre.
En d’autres termes, le garrot agit en créant une contre-pression systolique supérieure à celle qui règne dans les vaisseaux qui cheminent perpendiculairement au garrot.
C’est pourquoi, le guide des données techniques et conduites à tenir précise que la pose du garrot doit être située à quelques centimètres de la plaie, même si celle-ci est localisée sur l’avant-bras ou la jambe de la victime.

Dans quel cas faire un garrot?

Arrêter le saignement abondant d’un membre, lorsque la compression manuelle avec ou sans pansement compressif est impossible ou inefficace.
La compression manuelle peut être considérée comme impossible dans les situations suivantes :

  • Amputation – Saignements multiples
  • Plaie hémorragique avec corps étranger
  • Nécessité de prendre en charge une autre urgence vitale sur la victime (LVA, ventilation artificielle)
  • En cas de situation com-portant de nombreuses victimes.

Comment faire un garrot?

Le garrot est mis en place à quelques centimètres de la plaie, jamais sur une articulation.

  • Faire 2 tours autour du membre avec un lien de toile solide et suffisamment large (3 à 5 cm) à l’endroit où le garrot doit être placé.
  • Faire un nœud
  • Placer au-dessus du nœud une barre (pièce longue de 10 à 20 cm environ en bois solide, PVC dur ou métal rigide pour permettre le serrage) et faire deux nœuds par dessus pour la maintenir.
  • Tourner la barre de façon à serrer le garrot jusqu’à l’arrêt du saignement et maintenir le serrage En l’absence de barre, faire le garrot uniquement avec le lien large. Serrer le nœud du garrot le plus fortement possible en tirant sur chaque extrémité du lien et réaliser un double nœud de maintien
  • Une fois mis en place, le garrot doit toujours rester visible (ne pas le recouvrir) et ne jamais être retiré.

Quelle est la conséquence d’un garrot, risquer une amputation?

Un garrot très serré et laissé trop longtemps sur un membre (plus de deux heures) risque de provoquer une paralysie de ce membre. Après quatre à six heures, il existe même des risques importants de gangrène du membre et de troubles rénaux pouvant entraîner le décès de la victime. La macro et la micro-circulation sont en effet coupées par le garrot. Heureusement, dans la majorité des cas, la victime d’une hémorragie grave arrivera dans un service d’urgence dans l’heure suivant l’accident.

UNE INFORMATION SUR NOS FORMATIONS ?

icone carte formation dans toute la france
icone formateur 50 formateurs
icone formation 100 formations